Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Olivier Larronde

L'astronome du navire «sylvaine» - Poéme


Poéme / Poémes d'Olivier Larronde





Que d'élégantes chairs habillent ton squelette!
O dentelle absolue, toute solidité :
L'Armature — et ton sein se gonfle de beauté,
Navire d'existence à l'utile toilette.



Heureux qui dans tes bras suit voiles et voilettes
Qu'il brise enfin la coupe au vin d'anxiété
A dénouer ton corps de l'ivoire habité,
Tes courbes et son bras que marie la tempête.



Plus heureux l'astronome accepté par tes yeux
Les souffles de choisir pour ta poitrine avide
Et converser avec tes yeux silencieux,
Changeants, folle toilette au plus humain des vides.



Élu, pour choisir vents et courants, sans mentir
J'irais droit à l'apothéose où t'engloutir.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Olivier Larronde
(1927 - 1965)
 
  Olivier Larronde - Portrait  
 
Portrait de Olivier Larronde