wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Renoncer à toute richesse - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Ce soir-là mes ouvres futures craquaient au soleil de l'amour

c'est de
Gabrielle ma sour que j'espère la délivrance.

Toutes les vertus m'attendaient le long du trottoir des gares

elles m'attendent à s'en maigrir

elles m'attendent en silence.

Prenons garde aux pièges d'Ares

les trains ne mènent nulle part.
Jardins jumeaux au tire-ligne

s'ils étaient ma propriété

justes jardins comme une épure

je viendrais si j'en étais digne

je viendrais y passer l'été.

Routes ne me sont que déroutes

et je ne tiens pas aux cigares

âme hélas si lasse lasse

des fourrures qui la matelassent

et des fourches de l'habit noir

de tant et tant d'amis il ne reste que toi

éternel shampooing de la
Lune.

Conservez-moi l'orgueil des jeunesses lacustres

qui cueillent des moissons sur les pavés de bois

je veux écouter les marteaux de cet outil blanc la prière.

Je veux - ventes à longs crédits -

combiner une meurtrière

dans le cristal du
Paradis.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img