wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Plénitude de dieu - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Il emplit le monde.
Je veux qu'il m'emplisse

Sa dimension s'ajuste au monde et le dépasse

Il a conçu la terre et la mer et l'espace.

Pourquoi ne pas aspirer à ce précipice

de bonté de grandeur et de compréhension

M'évader ?
Je le suis.
Pénétrer ?
Je ne puis.

Ouvrez-moi l'entrée de mon puits

car si j'entrais en moi j'entrerais en vous.

L'homme ce serait
Dieu s'il entrait en lui-même

Par ces mots je n'entends certes pas un blasphème

mais qu'on ferait partie de
Dieu dans l'impuissance

si l'on ouvrait son corps en fermant les cinq sens.

Installez-vous chez moi, que chez vous soit mon cour

ce qui s'appelle fortifier l'homme intérieur.



Pleurez la vie des jours flétris pleurez l'automne aux larmes vertes pleurez le visage pâli et qui fut celui d'un poète.

Élevé comme un vol d'oiseau je dépasse chaque jour ma tête elle se venge à sa façon en prenant l'air craintif des bêtes.

J'ai tant prié que mes genoux sont des quinconces et des branches mais il y a des idées sur nous comme des auréoles blanches.

Quelqu'un un jour m'appela maître.
Rochers, sapins, marronniers, hêtres où cacher mon dos et mon cou ?
Il n'est que
Dieu pour me connaître or je ne lui plais pas beaucoup.





Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img