wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Pieuse ballade du fond des fonds - Prose


Prose / Poémes d'Max Jacob





J'entaille ma peau avec le souvenir de votre incursion en elle bouleversant ma vie d'esprit et l'autre.

Je vous reconnais comme l'Unique Placenta, je vous reconnais comme durable avant et après.

De la part du Dieu, oh ! quelle marque de bienveillance pour un fou que Votre Incursion

et depuis !... quelle douceur parfois autour de moi, quelle retenue parfois en moi.

Emplissez mon sac avec Votre Senteur afin que je pleure de gratitude à cause de Votre Miracle enraciné dans ma piteuse bêtise.

Qu'est-ce que j'escompte ? la communication. Ce dont je me souviens, je le redemande, mais ce que ma pensée demande, ma dure vie le fuit. Je me fais de moi l'image d'un noir voleur emportant avec soin, ce qu'il veut détester. Je me fais du Dieu l'image d'une Coulée d'Electuaire qui manoeuvre pour l'encercler de ce que la tendre pensée demande et que l'empressement s'entête à sauter.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img