wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Les diables en bretagne - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Vos anges gardiens pleurent sur les rochers

Tant de la terre que de la mer.

Bretons, et les gendarmes de l'Enfer

se moquent d'eux

quand les autres verraient ce que j'ai vu

ils ne se convertiraient pas vers les cieux

Entre la pointe de
Camaret et la rivière de
Rance

les
Satans couraient après les hommes tous nus

Je n'ai pas vu de montagne qui n'en portât un ou deux

pas de village qui n'en eût un à saigner autour de l'église

Le jeune médecin de
Huelgoat

n'est pas épargné malgré son chapelet du matin

La voix triomphante du diable crie plus que le vent

«
Envoyez des hommes de miracles ! » disait à son
Fils la
Reine de l'Espace -
J'ai fait assez de miracles pour les appeler tous en mon
Paradis
Ce que ma vie sur terre n'a pas fait les prophètes ne le feront pas.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img