wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Gare au septième roulement - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Adorons le patron, le pâtre et la patrie

Adorons le
Lido, le lit, la literie

Adorons le trumeau

Adorons l'être humain

le phoque le faucon et le faux-col honni

les colonies

Adorons les métros, adorons les maîtresses

Adorons le midi, la maid et le maillot

le ris de veau

Adorons le soleil rarement sans fumée car bientôt

il va tordre ses rayons

il projettera des dragons ladres

les nuages seront des cadres

autour des graphiques et des photographiques

et du dessin à queue tombante de
Saturne

nuages tourbillon le monde tourne.

Paris est mangeur de couronnes

A l'ombre des bistrots et servis par des bonnes

on verra le spectre assis des rois sans trônes

Je n'ai plus rien, tu n'es plus rien, nous sommes

des hommes nus.
Les autos mugissant

emportent les drapeaux de sang

Sacré-Cour, haute cheminée

par où nos prières sont menées

Oh ! le
Sacré-Cour de
Paris, parvis

par où je passe par où je vis

haut-parleur pour nos microphones,

manche à vent pour l'acte d'esprit

Puisque les temps sont aux cyclones, amenez-les dans vos conduits.
Et moi ! faites qu'on me pardonne
Jésus dit : «
Vos amours m'offensent contre vous je suis sans défense » -
Ne suis qu'amoureux honoraire étant presque sexagénaire.
Mais pour sauver le patrimoine de la terre, cette
France en grand faudrait-il pas devenir moine ?
Si nous avions une foi vive nous prendrions vos sacs,
Ninive.
Gare au septième roulement.





Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img