wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Cheval baÏart - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Cheval
Baïart est un cheval en flamme.
Quand
Aymon prend le
Roi des
Sarrazins,
Cheval aussi prend cheval par les crins
En lui mordant le cou comme une femme.
Deux grands châteaux édifiés par génies
Génies et fées dansant sur la clairière,
En cet abri nonente fois surpris
Et par vaillance et vertus seigneuriales,
Ou par effet promis du
Saint
Esprit.
Voici mon ost et notre gent guerrière !
Dans la forêt écoulent les prières
Les quatre
Aymon par l'empereur vaincus.
Le père lié au noble
Charlemagne
Contre ses fils soulève les campagnes.
Le monde entier couvre la
France entière.
Duchesse mère de chagrin tombe et meurt.
Vieux duc époux courbé jusqu'à la mort.
De tout le sang
Aymon fait pénitence
Comme ouvrier maçon de cathédrale.
Cheval
Baïart en roc de gémonie
Fut métamorphosé auprès du
Rhin
Là où
Aymon jeté pour félonie
S'illumina en gloire comme saint.
Pour tant de coups s'ouvre le ciel de havres



Car le noyer personne ne pourra
Oiseaux, poissons, évêque et troupes d'anges
Jusqu'au château porte haut le cadavre
Dessus les flots qui chantent ses louanges.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img