wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



Chemin de croix infernal - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Tout ici porte des lunettes

sorcières, les saints, les chouettes.

Les prophètes mitres auréolés d'or

assistent au progrès du
Christ avant l'aurore


Pilate lavait ses mains pleines de sang

Jésus tenait son front et sa tête d'épines

comme
Caïn baissant le sien vers sa victime.

Le
Créateur est-il coupable envers
Adam ?

Première procession ! or du ciel noir quelle urne

versait le sang, versait sur le
Dieu taciturne.

Et le suaire marchait aussi comme un fantôme blanc.

Sur la robe de
Dieu qu'elles tirent

chauves-souris sont des tapirs et pires.

Les créneaux, les tours de
Sodome

étaient des incendies autour du
Dieu fait homme.

Sautez, propagez les flammèches

de points en points comme en bobèches.

Qui me détruit ?

Ce sont les truies.

A chaque goutte de sueur ou de sang

de l'incendie s'éteint un rang,

Celui qui aspire au cou de la
Vierge

dans cette nuit de la montagne

est un bébé de la
Bretagne

dont l'infernalité a éteint les cierges

C'est un être infernal et cynique

Il ne voit pas
Sainte
Véronique

mais un rat femelle debout

qui tend un drap taché de boue.



Le
Seigneur est un nyctalope dans sa chute de poire blette il lit une carte d'Europe une carte salie de graisse
Norwège,
Pologne et la
Grèce sont dans un arc-en-ciel de gloire
Bretagne et
Normandie sont noires.
Le cirage du ciel s'ouvrit un rayon d'Esprit en sortit.
La
Vierge est au bas de la
Croix
Elle écrit sur un agenda « nous inscrivons tout « nous retenons tout »

En trois jours la
France a péri disent les fées et les péris mais neuf le ruban tricolore a trois fois ceinturé l'aurore






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img