wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Max Jacob



à la manière de... - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Jacob





Dans le pareil décor de
Dieu cavalcade encyclopédie tout est à la fois jeune et vieux mort et naissance ! biologie.
L'amour est une maladie.



Tant de costumes sur la terre ont couru derrière et devant clergymen de l'Angleterre dents d'ivoire aux
Iles sous le vent peaux de bêtes écailles et plumes nos dames en portent autant.



La maladie qui nous enterre

change avec la mode et le temps.

Peste n'est plus mais le cancer !

On ne voit plus de poitrinaire !

La
Tuberculose est le
Régent ;

remède aussi ! par le clystère

on débarrassait le client

à l'antiboche sérums et greffe l'on préfère.

L'âme descend à son autel comme
Jéhovah l'Éternel comme vérité du
Soleil comme pluie, rocher d'Océan comme mer er comme arc-en-ciel.



L'amour demeure maladie endémique : non pour
Abélard seul,
Pétrarque,
Samson ou
César.
Mais pourquoi, chauffeur de mélodie tant pour financier que bagnard l'amour vient vite et guérit tard.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Jacob
(1876 - 1944)
 
  Max Jacob - Portrait  
 
Portrait de Max Jacob


Orientation bibliographique / Ouvres

1903
Le Roi Kaboul l et le marmiton Cauwain. Livre de prix pour les écoles (Picard et Kahn), Paris, Librairie d'éducation nationale, 1904.

Biographie

Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.

Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur

La vie et l'Ouvre de max jacob


Chronologie


mobile-img