Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Joachim Bernier de La Brousse

Vers pieux - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Joachim Bernier de La Brousse





Je suis comme un
Squelette, et ma carquasse d'os
A longs filets mourants piteusement s'assemble,
Ma face, blesme et jaune, asseurement ressemble
Ceux qui sont condamnez par le cruel
Minos.



Mes bras si fors jadis, et mes pieds si dispos

Tremblent à tous momens, défaillant tous ensemble,
Me laissant au besoin, alors que je r'assemble
Mes forces pour mouvoir la masse de mon dos.



Adieu
Printemps adieu, adieu verte jeunesse,
Mon péché m'a ravi ma gloire et ma richesse,
Ma force, mon crédit, et l'amour de mon
Dieu :



Incertain, las ! j'attens la
Parque qui m'entoure,
Enfonçant dans ma gorge un reluysant espieu,
Si ta sainte bonté, ô
Dieu, ne me secoure.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Joachim Bernier de La Brousse
(1580 - 1623)
Portrait de Joachim Bernier de La Brousse