Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean de La Gessee

L'este grillant, et le chaud sirien - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Jean de La Gessee





L'ESTE grillant, et le chaud
Sirien,
Perçant les flancs de la terre qui bée :
Non ceste
Fleur qui m'a l'ame enflambée,
Mesme à l'envy du gaillard
Cyprien.

Elle est sa guide en ce val terrien,
Son flair combat l'odoreuse
Sabée * :
Et dans le cœur cest amour m'est tombée
Par qui j'ay tout, et sans qui je n'ay rien.

Pluye, ni vent, ni chaleur, ni froidure,
N'esffaceront son teint, ni sa verdure :
Je l'affranchis du trespas, et du temps.

Mais las ! tandis que sa gloire éternelle
Revit en moy, chetif ! je meurs en elle :
Et fondz ainsi que la nege au
Printemps.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean de La Gessee
(? - 1596)
Portrait de Jean de La Gessee