Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Prévert

Soyez polis - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Prévert





Couronné d'étincelles

Un marchand de pierres à briquet

Élève la voix le soir

Dans les couloirs de la station
Javel

Et ses grands écarts de langage

Déplaisent à la plupart des gens

Mais la brûlure de son regard

Les rappelle à de bons sentiments

Soyez polis

Orie l'homme

Soyez polis avec les aliments

Soyez polis

Avec les éléments avec les éléphants

Soyez polis avec les femmes

Et avec les enfants

Soyez polis

Avec les gars du bâtiment

Soyez polis

Avec le monde vivant.



Il faut aussi être très poli avec la terre

Et avec le soleil

Il faut les remercier le matin en se réveillant

Il faut les remercier

Pour la chaleur

Pour les arbres

Pour les fruits

Pour tout ce qui est bon à manger

Pour tout ce qui est beau à regarder

A toucher

Il faut les remercier

Il ne faut pas les embêter... les critiquer

Ils savent ce qu'ils ont à faire

Le soleil et la terre

Alors il faut les laisser faire

Ou bien ils sont capables de se fâcher

Et puis après

On est changé

En courge

En melon d'eau

Ou en pierre à briquet

Et on est bien avancé...

Le soleil est amoureux de la terre

La terre est amoureuse du soleil

Ça les regarde

C'est leur affaire

Et quand il y a des éclipses



Il n'est pas prudent ni discret de les regarder

Au travers de sales petits morceaux de verre fumé

Us se disputent

Cest des histoires personnelles

Mieux vaut ne pas 8'en mêler

Parce que

Si on s'en mêle on risque d'être changé

En pomme de terre gelée

Ou en fer à friser

Le soleil aime la terre

La terre aime le soleil

C'est comme ça

Le reste ne nous regarde pas

La terre aime le soleil

Et elle tourne

Pour se faire admirer

Et le soleil la trouve belle

Et il brille sur elle

Et quand il est fatigué

Il va se coucher

Et la lune se lève

La lune c'est l'ancienne amoureuse du soleil

Mais elle a été jalouse

Et elle a été punie

Elle est devenue toute froide

Et elle sort seulement la nuit

Il faut aussi être très poli avec la lune

Ou sans ça elle peut vous rendre un peu fou

Et elle peut aussi

Si elle veut



Vous changer en bonhomme de neige

En réverbère

Ou en bougie

En somme pour résumer

Deux points ouvrez les guillemets :



«
Il faut que tout le monde soit poli avec le monde ou alors il y a des guerres... des épidémies des tremblements de terre des paquets de mer des coups de fusil...

Et de grosses méchantes fourmis rouges qui viennent vous dévorer les pieds pendant qu'on dort la nuit. »









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Prévert
(1900 - 1977)
 
  Jacques Prévert - Portrait  
 
Portrait de Jacques Prévert


Biographie / chronologie

Jacques ne veut rien savoir de tout ce qui s’appelle PRISON, il n’aime guère les prêtres et serviteurs d’ Église, car cela représente, à ses yeux, le pouvoir autoritaire, la passéisme le plus absolu et le conformisme le plus borné. La violence de l’anticléricalisme prévertien sera souvent rejetée avec dégoût et escamotée au profit de son intérêt pour les enfants, les fleurs ou les petits oiseaux.