Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Prévert

Le réveil en fanfare - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Prévert





Les fils de la
Vierge
Barbelée

Couronnent d'épines de fer

La tête ensanglantée

Des morts écrasés sur la terre

Labourée

Et derrière l'horizon apparaît

Une effroyable omelette manquée

Coiffée d'un képi étoile

Et tout auréolée de galons mort-dorés

Naphtalines

Etalant sa lumière abominable et blême

Sa lueur souffreteuse

Exténuée

Sur le charnier

Un coq soudain se réveille en sursaut

Et pousse un cri retentissant

Garde à vous !

Voilà le soleil!

Et il claque ses ergots dans le sang

Et courant autour des morts



Il les picore

Frénétiquement

Garde à vous !

Voilà le soleil !

Et debout tout 1' monde là n' dedans !







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Prévert
(1900 - 1977)
 
  Jacques Prévert - Portrait  
 
Portrait de Jacques Prévert


Biographie / chronologie

Jacques ne veut rien savoir de tout ce qui s’appelle PRISON, il n’aime guère les prêtres et serviteurs d’ Église, car cela représente, à ses yeux, le pouvoir autoritaire, la passéisme le plus absolu et le conformisme le plus borné. La violence de l’anticléricalisme prévertien sera souvent rejetée avec dégoût et escamotée au profit de son intérêt pour les enfants, les fleurs ou les petits oiseaux.