Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Prévert

Epiphanie - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Prévert





Sur un trône de paille

un cheval couronné

un âne le fait rire

vêtu comme un jockey

Devinettes aimables

farces du bon vieux temps

écoutez les chansons

les rires des paysans

ils ont tiré les rois

et ils sont bien contents

ils ont tiré le roi

et la reine en même temps

écoutez les chansons

les rires des paysans

le roi la bouche pleine

et le verre à la main est couché sous la table et baigne dans son sang

il a le ventre ouvert un petit baigneur dedans et le sang est très rouge et le baigneur tout blanc



Devinettes aimables

farces du bon vieux temps

sur la porte du palais

la reine droite et blême

est soigneusement clouée

ses yeux sont grands ouverts

son regard est très dur

elle est coupée en deux

comme un panaris mûr

Devinettes aimables

farces du bon vieux temps

sur un trône de paille

un cheval couronné

un âne le fait rire

vêtu comme un jockey.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Prévert
(1900 - 1977)
 
  Jacques Prévert - Portrait  
 
Portrait de Jacques Prévert


Biographie / chronologie

Jacques ne veut rien savoir de tout ce qui s’appelle PRISON, il n’aime guère les prêtres et serviteurs d’ Église, car cela représente, à ses yeux, le pouvoir autoritaire, la passéisme le plus absolu et le conformisme le plus borné. La violence de l’anticléricalisme prévertien sera souvent rejetée avec dégoût et escamotée au profit de son intérêt pour les enfants, les fleurs ou les petits oiseaux.