Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Prévert

Des oubliettes de sa tête - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Prévert





Des oubliettes de sa tête comme un diable de sa boite s'évade un fol acteur drapé de loques écarlates qui joue pour lui tout seul rideaux tirés bureaux fermés le grand rôle de sa vie la
Destinée d'un déclassé

Et debout sur le trottoir

au promenoir de sa mémoire

il est l'unique spectateur

de son mélodrame cérébral et revendicateur

où la folie des splendeurs

brosse de prestigieux décors

Je n'ai jamais été qu'intermédiaire

mais quel intermédiaire j'étais

J'ai brisé les chaussures de rois très fatigués



pour le compte honoraire des plus grands des

bottiers
J'ai été ventriloque dans beaucoup de banquets pour des orateurs bègues aphones et réputés et j'ai mâché la viande de très vieux financiers et j'ai cassé du sucre sur de très jolis dos au profit d'un bossu roi du
Trust des chameaux
Mais j'ai conduit toutes ces bêtes dans un si bel abreuvoir
Elles qui n'avaient jamais rien vu tout à coup se sont mises à voir tous les visages de l'eau sur les pierres du lavoir la gaieté d'un vivier et la joie d'un torrent la lune sur la lagune et les flots sur les docks les digues et les dunes le calme d'un étang la danse d'un ruisseau la pluie dans un tonneau
Et nous sommes remontés à la source en passant par le trou d'une aiguille et en musique s'il vous plaît car c'était il faut le dire une aiguille de phono

Là nous avons trinqué oasis et mirage coupe de rouge et miroir d'eau et tout le monde était saoul



Mais en bas le grand
Monde

brusquement émondé

les quatre verres en l'air

le bec de gaz dans l'eau

est resté en carafe

la soif dans le gosier

moignons dans rétrier

la tête contre le mur des lamentations

Nos chameaux sont partis jamais ne reviendront.







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Prévert
(1900 - 1977)
 
  Jacques Prévert - Portrait  
 
Portrait de Jacques Prévert


Biographie / chronologie

Jacques ne veut rien savoir de tout ce qui s’appelle PRISON, il n’aime guère les prêtres et serviteurs d’ Église, car cela représente, à ses yeux, le pouvoir autoritaire, la passéisme le plus absolu et le conformisme le plus borné. La violence de l’anticléricalisme prévertien sera souvent rejetée avec dégoût et escamotée au profit de son intérêt pour les enfants, les fleurs ou les petits oiseaux.