Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Honoré de Balzac

Biographie, œuvres de Honoré de Balzac


Poésie / Poémes d'Honoré de Balzac





Naissance: 20 mai 1799
Décès: Paris le 18 août 1850

Honoré de Balzac, né Honoré Balzac à Tours est un écrivain français. Tour à tour romancier, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, essayiste, journaliste, imprimeur, il a laissé une œuvre romanesque qui compte parmi les plus imposantes de la littérature française, avec 91 romans et nouvelles parus (137 prévus) de 1829 à 1852.



Travailleur forcené, fragilisant par des excès sa santé déjà précaire (il mourut d'ailleurs prématurément à 51 ans), endetté par des investissements hasardeux, fuyant ses créanciers sous de faux noms dans différentes demeures, Balzac a vécu de nombreuses liaisons féminines avant d'épouser, en 1850, la comtesse Hańska qu'il avait courtisée pendant plus de dix-sept ans.

L'enfant, mélancolique, n'a pour seul refuge que la lecture. Employé, pendant ses études, chez un notaire parisien, il s'amuse et s'imprègne des drames familiaux et financiers qui trouvent leur aboutissement dans l'étude de son employeur. À 20 ans, il passe le baccalauréat de droit et, avec l'accord de sa famille, décide de se consacrer à la littérature. Il écrit un drame, Cromwell ; un académicien le lit et lui conseille d'abandonner la littérature...

Puisqu'il ne semble pas doué pour le théâtre (parmi ses pièces, une seule, La Marâtre, en 1848, aura du succès de son vivant), Balzac se lance alors dans le roman-feuilleton, signant Horace de Saint-Aubin ou Lord R'Hoone. Ce roturier a hérité de son père le goût de la noblesse, et sera souvent critiqué pour avoir rajouté une particule à son patronyme. En 1823 il rencontre Laure de Berny, voisine de ses parents. Elle a quinze ans de plus que lui. Ils s'aimeront pendant plus de dix années. De cet amour naîtra Le Lys dans la vallée, mais aussi le romancier de La Comédie humaine. Laure de Berny initie le jeune provincial aux milieux aristocratiques de la capitale, et l'aide financièrement dans ses entreprises : maison d'édition, imprimerie (de 1826 à 1829)... Balzac, bien que persuadé qu'il va gagner une fortune « subite et colossale », fait, chaque fois, rapidement faillite. Il n'aura jamais le sens des affaires, et toutes ses entreprises financières seront des échecs. Tout en fréquentant les salons, où son élégance tapageuse ne passe pas inaperçue, et en s'éprenant de femmes de la haute société, il se documente, curieux de tout, et fait aussi du journalisme.
En 1829, il publie Les Chouans, première pièce de sa Comédie humaine, qui comptera 31 romans et nouvelles (sur 137 projetés). Renonçant aux aventures mondaines pour se consacrer à son œuvre, il va désormais publier en moyenne trois romans par an. Cet homme débonnaire et généreux, au physique comme au moral, qui aime le luxe, gaspille fastueusement l'argent que lui rapportent ses livres. Pour payer ses dettes, il travaille la nuit, écrit quinze heures de suite en buvant des litres de café, se nourrissant de tartines de sardines et de beurre mélangés, réinventant ses romans sur les épreuves que lui envoient les imprimeurs. Pour échapper à ses créanciers, il se cache, déménage, se déguise... et commence à ressentir des douleurs cardiaques.

À 32 ans, il est célèbre dans toute l'Europe, et s'éprend de la comtesse Hanska, l'une de ses admiratrices. Elle est l'épouse d'un comte russe, vieux et très riche, ce qui, aux yeux du perpétuel désargenté qu'est Balzac, lui donne un charme supplémentaire. La comtesse étant rarement à Paris, leur passion mutuelle s'exprime surtout de façon épistolaire. La comtesse est enfin veuve en 1841. Pour l'épouser — mais le mariage se trouve sans cesse retardé, madame Hanska étant moins pressée que son soupirant — Balzac est prêt à prendre la nationalité russe (le tsar l'en dispensera), et ne cessera de parcourir l'Europe pour la retrouver. Le 14 mars 1850, en Ukraine, ils se marient enfin. Entre-temps, l'Académie française a refusé de l'accueillir. Son génie s'est tari. Il souffre du cœur et ne parvient plus, malgré le café, à « produire » pour calmer ses créanciers et les directeurs de journaux, qui lui réclament des chapitres payés d'avance. Son mariage le comble mais c'est un homme usé, épuisé, qui revient à Paris. Il doit s'aliter. Son ami Victor Hugo lui rend une dernière visite le 18 août 1850. Quelques heures plus tard, à 51 ans, meurt Honoré de Balzac. Il n'a pas achevé l'œuvre gigantesque qu'il s'était proposé de bâtir. Mais il a inventé, en moins de vingt années, deux mille cinq cents personnages, parmi lesquels certains sont devenus universels.

Il a révolutionné le roman français, lui apportant une dimension que l'on ne retrouve que chez les grands romanciers russes et anglo-saxons : une façon unique de préparer lentement le lecteur puis d'accélérer les scènes jusqu'à leur fin rapide, une grande maîtrise dans les découpages de l'intrigue, et la mise en avant de détails symboliques... Avant Zola, il a décrit une société hantée par l'argent, avant Freud il a démonté le mécanisme des passions, mêlant dans son univers romanesque tous les genres : poésie, drame, comédie, et panorama social.

Titres les plus connus de La Comédie humaine : Les Chouans (1841), La Peau de chagrin (1831), Le Colonel Chabert (1832), Le Curé de Tours (1832), Eugénie Grandet (1833), Le Père Goriot (1834), La Duchesse de Langeais (1834), Le Lys dans la vallée (1835), La Femme de trente ans (1835), César Birotteau (1837), Ursule Mirouet (1841), La Cousine Bette (1846), Le Cousin Pons (1847)...

Principaux ouvrages

Les Chouans, 1829
La Peau de chagrin, 1831
Le Chef-d'œuvre inconnu, 1831
Le Colonel Chabert, 1832
Le Médecin de campagne, 1833
Eugénie Grandet, 1833
Histoire des Treize, comprenant :
La Recherche de l'absolu, 1834, 1839, 1845
Le Père Goriot, 1835
Le Lys dans la vallée, 10 juin 1836
La Vieille Fille, 1836
César Birotteau, 1837
La Maison Nucingen, 1838
Les Secrets de la princesse de Cadignan, 1839
Béatrix, 1839
Illusions perdues (I, 1837; II, 1839; III, 1843)
La Rabouilleuse, 1842
Modeste Mignon, 1844
La Cousine Bette, 1846
Le Cousin Pons, 1847
Splendeurs et misères des courtisanes, 1838, (Werdet), 1844-1846, (Furne), 1847 (Furne)
Ursule Mirouët, 1842, (Souverain), 1843, (Furne)







Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Honoré de Balzac
(1799 - 1850)
 
  Honoré de Balzac - Portrait  
 
Portrait de Honoré de Balzac