Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Henri Queffélec

Veille - Poéme


Poéme / Poémes d'Henri Queffélec





Devant les invisibles murs,
Est jetée l'ancre rouillée.
Tout est noir dans la ville ;
Nul feu sur le navire.
Le calme plat gît sur la mer,
Affalée comme un chien qui jeûne.
Quand repartirons-nous, dans le cercueil de nos paupières, .
Sur la mer, et nous croirons dormir ?








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Henri Queffélec
(1910 - 1992)
 
  Henri Queffélec - Portrait  
 
Portrait de Henri Queffélec