Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Henri Queffélec



Biographie, ouvres de Henri Queffélec


Poésie / Poémes d'Henri Queffélec





Naissance: 29 janvier 1910 à Brest
Décès: 12 janvier 1992 à Paris

Henri Queffélec est un écrivain et scénariste français.

Ancien élève de l'École normale supérieure, il obtient l'agrégation de lettres en 1934.

Considéré comme le grand romancier maritime de langue française du XXe siècle, Henri Queffélec est l’auteur de plus de 80 livres, dont beaucoup ont été inspirés par sa Bretagne natale et par la mer, comme Un recteur de l'Île de Sein qui a été porté à l’écran par Jean Delannoy sous le titre Dieu a besoin des hommes.

Grand Prix du roman de l'Académie française en 1958 pour Un royaume sous la mer, son parcours est salué par le Grand prix de littérature de l'Académie française en 1975. Il est décoré de l'ordre de l'Hermine en 1988.

En 1942, il met un terme à sa carrière enseignante et se consacre à la littérature. A la Libération, il publie 'Mort d'un salaud', le journal fictif d'un collaborateur. Par la suite, il se voue plus particulièrement à décrire les paysages et la vie des Bretons. Ses oeuvres, teintées de religiosité, mettent en scène l'humanité face à l'immensité de la nature. Il se fait également essayiste et critique la modernité et son emprise sur l'Homme (' La Technique contre la foi' 1962). Ayant remporté plusieurs prix littéraires, son parcours est salué en 1975 avec le Grand Prix de Littérature de l'Académie française.

D'une production riche et constante, on retiendra un bel ensemble autobiographique, composé d'Un Breton bien tranquille et de Mémoires d'enfance, refondu dans le posthume Mon Beau Navire, ô ma mémoire ! (1992). Le lecteur pourra s'attacher, comme le premier titre cité l'y invite, à cette quête de l'identité bretonne, à cette « celtitude » sur laquelle ne pèse aucune certitude, à cet espace magique que trace Queffélec entre Brest et Douarnenez. Mais on peut aussi admirer l'évocation romanesque des amis de jeunesse : Robert Brasillach, Paul Gadenne, Roger Vailland, Julien Gracq. Dans cette génération qui a presque tout investi sur la forme du roman, Queffélec est appelé à conserver l'un des tout premiers rangs. À la différence de tel ou tel de ses pairs en littérature, son parcours d'homme et de citoyen fut impeccable et conforme à toutes les exigences d'un honneur bernanosien.

Œuvres

1944 : Journal d'un salaud
1945 : Un recteur de l'Île de Sein
1945 : La Fin d'un manoir
1946 : Un homme à la côte
1946 : La Culbute
1948 : Chemin de terre
1948 : Portrait de la Suède, essai
1948 : Pas trop vite, s.v.p., nouvelles
1949 : Au bout du monde
1950 : Saint Antoine du désert
1951 : Tempête sur Douarnenez
1953 : Un homme d'Ouessant
1956 : Un feu s'allume sur la mer
1957 : Un royaume sous la mer
1959 : Ce petit curé d'Ars
1960 : Frères de la brume
1962 : Tempête sur la ville d'Ys
1962 : Le Jour se Lève sur la Banlieue
1963 : Solitudes
1963 : Celui qui cherchait le soleil
1965 : Quand la terre fait naufrage
1966 : Trois jours à terre
1967 : La Voile tendue
1969 : La Mouette et la Croix
1969 : La Faute de monseigneur
1969 : Combat contre l'invisible
1972 : Le sursis n'est pas pour les chiens
1973 : La Cache éternelle
1973 : À fonds perdus
1974 : Les Îles de la miséricorde
1974 : Laissez venir la mer
1975 : Le Phare
1976 : La lumière enchaînée
1979 : Ils étaient six marins de Groix
1980 : Enfants de la mer
1980 : Le voilier qui perdit la tête
1988 : Mémoires d'enfance - La douceur et la guerre, éd. Séguier







 



Henri Queffélec
(1910 - 1992)
 
  Henri Queffélec - Portrait  
 
Portrait de Henri Queffélec