Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guy Le Fevre de La Boderie





Naissance: 9 août 1541 Sainte-Honorine-la-Chardonne
Décès: 10 juin 1598

Guy Le Fèvre de La Boderie est un poète, savant et traducteur français de la Renaissance.

Son père s'appelait Jacques Le Fèvre, seigneur de La Boderie, et sa mère Anne de Mombray. Il eut plusieurs frères et sœurs, nommés Anne, Nicolas, Pierre, Antoine, Hippocras et Jean. Dans son Élégie à La Boderie, il évoque ainsi son lieu de naissance : « Ô lieu plaisant, terre trois fois bénie,/ Où en naissant me reçut mon génie,/ En l'avant jour de saint Laurent lauré,/ Jà dès le bers de laurier entouré ». Il parle dans sa poésie de séjours qu'il fit dans sa jeunesse à Paris, à Lyon, à Mâcon et en Bretagne.



François de Belleforest, en sa Cosmographie universelle de 1575 : « Le long de la rivière d'Orne s'offre la ville de Falaise, dite ainsi suivant le mot ancien gaulois, à cause des rochers et promontoires qui sont es entours, et lesquels on découvre de loin en avant du côté de la mer : mais j'ai retiré une autre interprétation de ce docte et rare Gentihomme Guy Le Fèvre, seigneur de La Boderie, qui me semble gentille et pertinente ; lequel, comme il est bien versé aux langues, et surtout en l'hébraïque, a trouvé que Fêles ou Fales, mot hébreu, qui signifie cette languette qui tient une balance en son contrepoids, a esté jadis donné par les premiers enfants de Noé passés dans la Gaule, à la ville ou château de Falaise, à cause qu'elle est assise comme en égale distance au fonds d'un vallon, ceinte et environnée de toutes parts de montagnes : et bien qu'elle soit posée en le vallon, si est ce que toutes les avenues et les faux bourgs conduisant vers icelle sont encores plus bas qu'elle, et elle leur sert de contrepoids. [ Lire la biographie de Guy Le Fevre de La Boderie]


Tous les poèmes de Guy Le Fevre de La Boderie (poésie)




Sonnets

A m. charles toustain
Au mesme (m. charles toustain)
Au seigneur christophle plantin
Aux naturalistes et mecreans
L'homme, le fort lion ; le boeuf, et l'aigle en pointe
Sur l'anagrammatisme du nom
Aus naturalistes et mecreans
A monseigneur le duc d'allençon
A barthelemy griveau medecin
A. m. charles toustain
Au mesme
Les antiques du doigt ont escrit sur la cendre
Comme de l'infiny de la coronne ronde
A maistre pierre le jumel
De la conception de la vlerge
Du grand quaternaie
A l'esprit de feu de bonne memoire jean picus
Tout ce qui est cy bas, au ciel, et sur le monde
Le grand flambeau des cieux qui en toute saison
Au mesme champ où le choc fut donné
A monsieur desprez, parisien
O gentil ver qui vas filant la soye, et qui te fais de ta riche toison autour de toy une belle cloison où tu te tiens sans qu'aucun œil te voye
Neuf sonnets
Ce n'est pas moy qui par la doulce amorce
Ce n'est pas moy aussi que l'on avance
Mais bien c'est moy qui désire en tout lieu
Que s'il advient qu'en mes écrits on lise
Le plus grand prix qu'on puisse aux vertus rendre
Comme l'or fin, dessus le fer non rouille
Si donques j'ay en quelque endroit dorée
Quand le soleil qui est le roy des cieux






Articles littéraires au sujet de Guy Le Fevre de La Boderie


     

    Poètes contemporains Guy Le Fevre de La Boderie (1541 - 1598)



    1000 A.D. 1517 1520 1522 1539 2020 A.D.

    Jacques Peletier du Mans
    (1517 - 1582)
    Pernette du Guillet
    (1520 - 1545)
    Vasquin Philieul de Carpentras
    (1522 - 1586)
    Pierre de Croix
    (1539 - 1614)
     

     

    Contact - Membres - Conditions d'utilisation

    © WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



    Guy Le Fevre de La Boderie
    (1541 - 1598)
     
      Guy Le Fevre de La Boderie - Portrait  
     
    Portrait de Guy Le Fevre de La Boderie