Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guillaume Colletet

Souvenir - Poéme


Poéme / Poémes d'Guillaume Colletet





Subtile trame d'or, aimable tresse blonde,

Beau front, trône d'ivoire où sied la majesté ;

Beaux yeux, astres d'amour, dont la vive clarté

Sous deux arcs triomphants se communique au monde ;



Bouche où la grâce parle, et l'éloquence abonde ;
Sein de lait, qui du marbre avez la fermeté,
Petits globes mouvants du ciel de la beauté ;
Mains qui gravez des lois sur la terre et sur l'onde ;



Pieds qui réglez vos pas d'un air impérieux ;
Beau port, vivant écueil des hommes et des dieux ;
Vous dont le seul défaut n'est que d'être inhumaine,



O
Sophie, ô trésor de splendeur et d'appas,
Le jour que je vous vis, que je souffris de peine !
Et que j'en souffre encore en ne vous voyant pas !










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Guillaume Colletet
(1598 - 1659)
 
  Guillaume Colletet - Portrait  
 
Portrait de Guillaume Colletet