Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Etienne Pasquier

Sonnet xv - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Etienne Pasquier





Je ne nourry dans moi qu'une humeur noire,
Chagrin, fascheux, melancholic, hagard,
Grongneux, despit, présomptueux, lagard,
Je fay l'amour au bon vin et au boire.



De mon esprit toutesfois je fay gloire,
Pour le penser estre frisque et gaillard,
Et ne tenir nullement du vieillard,
Mais nul que moy ne le se fait accroire.



Pour trop me plaire, à chacun je desplais,
De vains discours pauvre sot je me pais,
Ne pouvant rien, sans espoir je désire.



Pour n'avoir plus de reste que ma voix,
Je chante à tous mes anciens exploits,
Mais les chantant, je n'appreste qu'à rire.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Pasquier
(1529 - 1615)
 
  Etienne Pasquier - Portrait  
 
Portrait de Etienne Pasquier