Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Etienne Pasquier

Et de ses yeux le jour prend sa lumière - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Etienne Pasquier





Et de ses yeux le jour prend sa lumière,
Et de ses blonds cheveux, l'or sa couleur,
Et le rubis pour sa bouche a couleur,
Voyant qu'elle est en vermeil la première,



Et ceste main tant blanche est coustumiere
De départir au blanc lys sa blancheur,
Et sous ses pieds l'herbe n'a point secheur,
Et d'elT ont pris les grâces leur manière.



Et à ses chants les biendisantes
Seurs
Applaudissants, succerent les douceurs
Que tout amant en ses discours embrasse :



Et d'elle encor', j'allumay ma chaleur
Et d'elle encor', j'espuisay ma valeur,
Et d'elle encor' j'atten un don de grâce.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Pasquier
(1529 - 1615)
 
  Etienne Pasquier - Portrait  
 
Portrait de Etienne Pasquier