Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Etienne Durand

Sonnet xx - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Etienne Durand





Assembler nuict et jour des souspirs à des plaintes,
Souffrir mille douleurs, les taire par devoir,
Brusler d'un feu secret qui ne se sçauroit voir,
Et remplir mon esprit de soupçons et de craintes :



Allumer des désirs, leur donner des contraintes,
Voir mon espoir changer d'effect et de pouvoir,
Voir envoler le bien que je pensois avoir,
Voir mes supplices vrais, et mes délices feintes :



Chercher je ne sçay quoy que dire je ne puis
Faire semblant de fuir ce que plus je poursuis,
Me mentir à moy-mesme, et me paistre de songe :



Mesler la jalousie avec la passion,
Si cela n'est aimer à la perfection,
Tout ce qu'on dict d'Amour n'est que fable et

[mensonge.





Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Durand
(1585 - 1618)
 
  Etienne Durand - Portrait  
 
Portrait de Etienne Durand