wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Etienne Durand



Sonnet xviii - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Etienne Durand





O
Amour,
O penser, ô désirs pleins de flame,
Une
Dame un object un brasier que je sens
Me blesse me nourrit conduit mes jeunes ans
A la mort, aux douleurs, au profond d'une lame :



O
Amour,
O penser, courez tost à
Ma
Dame,
Addressez racontez monstrez comme presens
A son cour à son âme à ses yeux tout puissans
Mes passions, mes maux, les douleurs de mon âme :



Poussez faites luy voir forcez sa résistance
Sa beauté sa rigueur et sa fiere constance
A plaindre à souspirer à recognoistre mieux



Les douleurs les ennuis les extrêmes supplices,
Que j'ay que je nourris que je tiens pour délices,
En aimant, en pensant, en désirant ses yeux.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Etienne Durand
(1585 - 1618)
 
  Etienne Durand - Portrait  
 
Portrait de Etienne Durand


mobile-img