wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 
left_old_somall

Essais littéraire

right_old_somall

UNE TOILE - Edouard Manet






Edouard Manet

(1832-1883)

Edouard Manet, dont l'ouvre scandalisa, dont le nom fut revendiqué par la Commune de Paris, dont les toiles se dressent à l'orée de la peinture moderne, ne fut ni un voleur de feu ni un jeteur de sort. C'était, comme le texte ci-dessous le présente, un bourgeois, fils de bourgeois. Il était riche, chose rare chez les artistes, en général, et rêvait de la légion d'honneur qu'il finit par obtenir un peu avant de mourir d'ataxie, en 1883, la jambe gauche rongée par la gangrène. Jamais, pourtant, il n'avait cédé au confort de l'art officiel; jusqu'au bout il s'était appliqué à peindre ce qu'il voyait.



«Le premier peintre à livrer combat pour un art jeune, dégagé de l'académisme, était le type même du grand bourgeois parisien. Élégant et boulevardier, spirituel et moqueur, il était, en dépit de son éducation parfaite, assez dédaigneux envers ceux qui n'appartenaient pas à son milieu, ce qui irritait Cézanne [...]. Manet. devenu presque malgré lui le porte-drapeau des peintres révolutionnaires, ne renonça jamais à briguer les honneurs officiels. Il rêvait de devenir l'une des vedettes du Salon, et les succès de scandale que remportèrent ses toiles Le Déjeuner sur l'herbe et l'Olympia le blessèrent douloureusement, malgré les approbations de Baudelaire. Il devint irascible et, en 1870, se battit en duel avec le critique DuranT)- à la suite d'une violente altercation.

Ses goûts, dès sa jeunesse, l'attirèrent vers l'Espagne; il admirait Velasquez et Goya. Avant même d'avoir traversé les Pyrénées, il peignit des scènes espagnoles et exécuta le portrait d'une danseuse, Lola de Valence, qui était venue à Paris avec une troupe de danseurs. C'est ce portrait qui inspira à Baudelaire son célèbre quatrain:



Entre tant de beautés que partout on peut voir

Je comprends bien, amis, que le désir balance,

Mais on voit scintiller en Lola de Valence

Le charme inattendu d'un bijou rose et noir.



De courte durée, la période nettement impressionniste de Manet ne dépassa pas 1876. C'est alors qu'il peignit ses paysages, ses scènes de course et sa série de femmes au tub. Mais ne voulant pas renoncer au choc du blanc et du noir, il reprit rapidement sa voie personnelle et exécuta ses plus grands chefs-d'ouvre: Un Bar aux Folies-Bergère, La Serveuse de Bocks, La Rue Mosnier aux Drapeaux... dans lesquels il ne conserve avec les impressionnistes que le goût pour la couleur claire et pour les scènes de la vie contemporaine.»



CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES SUR L'ART



L'art est l'expression la plus authentique de l'homme. Les grandes ouvres artistiques de toutes les époques et de tous les pays sont autant d'efforts pour recréer le monde et l'homme. Ces grandes ouvres nous proposent notre propre image, multipliée et variée à l'infini, une vision indéfiniment renouvelée de notre univers, intérieur ou extérieur.

L'Art est une possibilité (opportunité) offerte à l'homme pour l'extériorisation du trop-plein de son âme. Sans l'Art, l'homme ne serait qu'un mammifère comme tous les autres, pour ne pas dire un mammifère de plus ou même de trop. Grâce à l'Art (peinture, sculpture, architecture, musique, poésiE), il recrée le monde à sa façon, tout comme la Divinité a créé le monde à Sa façon à Elle, et devient ainsi un collaborateur de l'ordre et de l'harmonie cosmiques.

Au lieu de subir passivement le monde, il le transforme, le transfigure, matériellement et spirituellement. L'Art est le plus grand don qui ait été accordé à l'homme. A côté du don de vie, infu(sé)e dans son être, l'homme a reçu aussi le don divin de recréer tout ce qui l'environne. Aussi vieux que l'homme (les fresques de Lascaux, de Cosquer et d'AItamira en sont le témoignagE), l'Art est d'abord la manifestation du désir de son âme de laisser des traces, des marques de son passage sur Terre. Il n'y a que ceux qui, réellement conscients du caractère éphémère, évanescent, des choses, de leur propre existence, par rapport à l'Éternité de la Vie universelle, soient vraiment en état de (= capables, à même dE) créer de l'Art, de (rE)faire le monde, de laisser quelque chose qui demeure après leur dissolution physique.

L'ouvre d'art est-elle éternelle?

On pourrait répondre à cette question en reprenant l'affirmation de Paul Valéry (1871-1945): «Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.»

L'ouvre d'art est justement la manifestation du désir de l'homme de "durer", dans le temps et dans l'espace. L'homme éphémère cherche (à contrecarrer, à contrebalanceR) à opposer quelque chose au passage dans cette vie. C'est alors qu'il taille, peint, compose et écrit. Il faut qu'il reste, après sa disparition, le résultat palpable d'un mouvement de sa main, d'une fulguration de sa pensée.

Caresser les touches d'un piano, manier le ciseau, le pinceau ou la plume, autant de moyens, de tentatives d'échapper aux griffes du Temps, aux dents de Chronos qui menacent de le dévorer. L'Art est d'abord, et surtout, une lutte contre l'Ange du Temps, de la mort. Les ouvres d'art sont destinées à (dé)périr avec les civilisations qui les ont engendrées, mais l'Esprit de l'Art demeurera toujours vivant. Tant que l'homme naîtra et renaîtra sur cette Terre, la recherche et l'expression du Beau, sous toutes ses formes, seront une constante (composantE) de son être. Vie et Art seront toujours inséparables.

* Avec Edouard Manet une nouvelle période s'ouvre dans l'histoire de la peinture. Tout comme Baudelaire dans le domaine de la poésie, il a introduit "un frisson nouveau" (pour reprendre le terme de Victor HugO). L'ampleur même du scandale provoqué par son ouvre révolutionnaire en est le témoignage le plus authentique. Selon G. MAUGER «Edouard Manet est le premier des très grands artistes modernes. Le premier en date, au moins, car, dans le refus de l'académisme, certains, après lui, sont allés plus loin encore. Mais c'est lui qui avait donné le Signal et, à cet égard, il reste le Maître par excellence. »



Mais avant d'avoir été une source de scandale pour ses contemporains, l'art de Manet est d'abord une vraie peinture, une véritable symphonie magique, de la "poésie peinte". C'est ce que souligne le texte de Paul Valéry, qui ne met rien, dans l'ouvre de Manet, au-dessus de ce portrait datant de 1872. Le texte de Paul Valéry reste un modèle de cette symbiose (de cette synergiE) entre littérature, musique et peinture.

. L'art contemporain

L'un des aspects les plus importants de l'expression artistique du XX-e siècle est sans doute le mouvement II ne faut pas oublier que l'une des caractéristiques de notre siècle est la vitesse et avec elle la prise de conscience du facteur temps. L'évolution industrielle et technologique a parallèlement affirmé la prise de pouvoir de la machine qui en se mettant en mouvement tend à nous entraîner toujours plus loin, plus vite, vers d'autres univers, vers d'autres destinées sereines ou diaboliques.

L'une des caractéristiques de l'art du XX-e siècle n'est-elle pas justement cette appropriation par l'artiste du mouvement

- comme un acte de refus vis à vis de toute expression logique, calculée, cadrée..., encadrée!!!

- comme une volonté de tracer de nouvelles trajectoires, de lancer de nouveaux défis, de fabriquer de nouveaux espaces de rêve... et cela, paradoxalement, en s'appuyant le plus souvent sur les recherches les plus avancées et les techniques les plus sophistiquées et les plus performantes.

L'artiste, en inventant d'autres machines poétiques et dérisoires, celles-là, capables d'extravagances, de fantaisie... et.porteuses d'autres illusions, en s'appropriant la technique, en exploitant ou détournant la logique du mouvement, nous révèle ainsi un monde inconnu, porteur d'imaginaire. Voilà donc l'art cinétique.

Petit lexique complémentaire:

ARTISTE n. (lat. artistA). Personne qui pratique un des beaux-arts, spécialement un des arts plastiques ou un de leurs prolongements actuels. || Personne qui interprète une ouvre musicale, théâtrale, cinématographique, chorégraphique. || Personne qui, se consacrant à un art, se libère des contraintes bourgeoises. ♦ adj. Qui a le goût des arts, du beau.

ARTISTEMENT adv. Avec art, avec habileté.

ARTISTIQUE adj. Relatif aux arts. || Fait avec art.

ARTISTIQUEMENT adv. De façon artistique.

ARTOTHÈQUE n. f. Galerie de prêt. Son fonctionnement est identique à celui d'une bibliothèque; elle met à disposition de tous une collection d'estampes d'artistes contemporains par un moyen orignal: les murs des musées ne sont pas les privilégiés de l'art, "venez décrochez les tableaux et emportez-les!"



. PEINTURE (LEXIQUE ANALOGIQUE)

- art; beaux-arts; barbouillage: décoration; enluminure; miniature; pastel; aquarelle; gouache; fresque; huile; nu; académie; figure; portrait; histoire; batailles; religion; marine: intérieur; vues; panorama; paysage: genre; chevalet; fleurs; nature morte; réalisme; étude; ébauche; croquis; toile; tableau; diptyque; triptyque; copie; original; décor; dessin; ciel; lumière; clair-obscur; ombre; effet; nuance; perspective; ton; coloris; teinte; tonalité; pâte; modelé; chair; carnation; retouche; d'après nature; pose; modèle; plâtre; atelier; chevalet; boîte; palette; brosse; pinceau; blaireau.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Essais littéraire
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



mobile-img