wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 
left_old_somall

Essais littéraire

right_old_somall

Mallarmé ou le Livre impossible






Stéphane Mallarmé (1842-1898) eut la révélation de la poésie grâce à Baudelaire et Théophile Gautier. À 20 ans, il publie ses premiers articles dans des revues et, quatre ans plus tard, dix poèmes dans Le Parnasse contemporain. Vers la même époque il compose Hérodiade. Il a aussi commencé à traduire des poèmes d'Edgar Poe, entreprise qui aboutira à une édition publiée en 1889 avec des dessins de Manet. Son excellente connaissance de la langue anglaise porte des fruits plus modestes : elle lui permet de subvenir à ses besoins. 11 donne en effet des cours avant de devenir professeur d'anglais au lycée, fonction qu'il occupera jusqu'à sa retraite, en 1894. Ses Poésies paraissent en-1887 dans un recueil tiré à quarante exemplaires. Dix ans'plus tard, un an avant sa mort, paraît son ouvre la plus singulière. Un coup de dés jamais n'abolira le hasard. Paul Valéry, son meilleur disciple, a résumé cette vie « des plus médiocres »,





Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Essais littéraire
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



mobile-img