wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 
left_old_somall

Essais littéraire

right_old_somall

L'ÎLE-DE-FRANCE






LA CATHÉDRALE, IMAGE DU MONDE

L'homme, dès son origine, se fit constructeur. Pour s'abriter des intempéries et du milieu il réalisa un abri mais, chantant les louanges de la nature, implorant les forces du cosmos, priant, il édifia la plus luxueuse demeure pour y placer son Dieu. Il utilisa alors les matériaux les plus nobles, les plus riches, et donna à ce palais divin des dimensions et des proportions en rapport avec le temple naturel de la nature et de son âme. Ainsi nacquit l'architecture sacrée, aux proportions mystérieuses qui épousaient des rythmes ainsi que le module d'or reliant les planètes entre elles.

La cathédrale est par excellence un «livre de pierre».



Les lignes suivantes, extraites du livre de Jean Hani «La Symbolique Du Temple Chrétien», résument la position de l'homme face à la cathédrale. La dimension de l'univers ne permet d'emblée une approche globale et chaque civilisation s'est appliquée à reformuler un espace, de dimension humaine, reproduisant une image réduite de la Création.

La cathédrale gothique doit être considérée comme une rc-création du Monde et les lois qui gouvernent sa construction, depuis le plan, jusqu'au choix de la date de pose de la première pierre, sont identiques à celles qui ont permis à l'univers de se manifester.

«Le Temple n'est pas seulement une image réaliste du monde, mais bien plus encore, une image structurale, c'est-à-dire qu'il reproduit la structure intime et mathématique de l'Univers.»

Jean HANI



L'ÎLE-DE-FRANCE

L'Île-de-France est une région historique de France, berceau de la monarchie capétienne, qui correspond actuellement aux huit départements de la Région Île-de-France (nommée Région Parisienne jusqu'en 1976), auxquels s'ajoutait une partie de l'Oise et de l'Aisne.

Géographie

L'Île-de-France est composée d'une série de plateaux calcaires entaillés par les vallées de la Seine et de ses affluents (Marne, OisE). Ces plateaux, recouverts de limon, sont de riches terroirs agricoles où prédomine la grande exploitation (200 à 600 hA): blé, maïs, betterave à sucre. La partie non limoneuse de la Brie s'adonne surtout à l'élevage laitier (fromages de Brie et de CoulommierS). Ces produits sont destinés à la capitale, tout comme les cultures spécialisées des coteaux et des vallées: primeurs, arbres fruitiers, fleurs. Cette vie rurale intense est aujourd'hui menacée par l'envahissement des espaces bâtis: les vergers de Montmorency ou les terres maraîchères d'Achères ont presque complètement disparu.

La banlieue entoure Paris d'une couronne hétérogène formée de centres résidentiels, de villes industrielles, de zones pavillonnaires ou de grands ensembles. Ces zones ne sont souvent que des cités-dortoirs dont les habitants sont contraints à de longs déplacements journaliers pour gagner leur lieu de travail.

L'Île-de-France est la première région industrielle française. L'activité est surtout concentrée à Paris et dans sa banlieue proche. Les industries sont innombrables: surtout centrales thermiques, industries automobile et aéronautique, construction mécanique, électricité et électronique, papeteries, textiles chimiques, produits pharmaceutiques, cimenteries, industries agro-alimentaires .

Histoire

Développée autour de Paris, l'Ile-de-France a constitué un centre autour duquel l'unité nationale s'est peu à peu constituée. L'Île-de-France procure à la dynastie capétienne un domaine à partir duquel les idées d'unité et de principe monarchique pourront être raffermies.

Hugues Capet (X-e sièclE) ne possédait en propre à son avènement qu'une faible partie de l'Île-de-France et il était abbé de Saint-Denis. Par la suite, l'Île-de-France constituera l'asssise d'un pouvoir royal déterminé à affaiblir les grands seigneurs féodaux, et son histoire se confondra avec celle de la France. Aussi ses richesses artistiques témoignent-elles de la vigueur et de la diversité de l'art français.

Le français

Voilà ce que G. Mauger note à propos du français:

«Mais le français - ou plutôt le francien - n'était alors qu'un des nombreux dialectes de langue d'oïl, issus du latin sur le sol de France. S'il a triomphé (et malaisémenT) des autres dialectes concurrents (picard, normand, champenois, etC), c'est surtout parce que l'Île-de-France, où il était en usage, devint le centre politique de la nation. Au sud de la Loire fleurissait une autre langue, elle aussi diversifiée en plusieurs dialectes: la langue d'oc, vivante aujourd'hui encore en Provence. Enfin, certaines langues autochtones - le breton, le basque, l'alsacien, par exemple - ne sont nullement disparues et attestent que sur le terrain linguistique, comme sur tant d'autres, la diversité est l'un des caractères essentiels de la France.»



L'ÎLE-DE-FRANCE creuset de l'art gothique



Vers l'an 1150, apparaît en Île-de-France une nouvelle façon de construire, un art nouveau qui sera appelé plus tard "le gothique".

A la fin du XH-e siècle, la ville de Paris devient le pôle d'attraction et le centre de rayonnement de la culture occidentale. Cette culture, fondée sur la foi chrétienne, va s'exprimer magnifiquement dans la cathédrale gothique, dont l'ample vaisseau accueillera la foule des fidèles au cour des nouvelles cités. Elle témoignait de la volonté des bourgeois et de l'évêque de marquer la puissance et la richesse de la cité.

«Souvent, les jours de fête, la basilique était si pleine que par toutes les portes refluait le trop-plein des foules qui s'y rendaient [...]. Personne parmi les milliers de gens ne pouvait bouger d'un pied, tant ils étaient pressés les uns contre les autres...» écrivait Suger, évêque de Saint-Denis, celui qui avait dit également: «Dieu est lumière», et qui, comme tous les hommes du XH-ème siècle voulait célébrer Dieu par la lumière.

D'Île-de-France, où il est né, l'art gothique gagnera graduellement toute l'Europe. Né dans ce domaine royal d'Île-de-France, il sera diffusé dans l'Europe entière grâce aux ordres religieux des Cisterciens, des Franciscains et des Dominicains: Angleterre (XHI-e - XlV-e s.), Allemagne (XlII-e- XVI-e s.), Danemark (XlV-e s.). Espagne (XlV-e - XV-e s.), Italie (XIH-e - XlV-e s.), Irlande, Suède (XlV-e s.), Transylvanie (Église gothique Saint-Michel de Cluj, XTV-c - XV-e s.). C'est pour cette raison que l'on parle «d'art français».

Les artistes de la Renaissance ont donné le qualificatif de «gothique», c'est-à-dire "barbare", à ces constructions ogivales (du nom de l'arc en ogivE), car ils considéraient que seule l'Antiquité avait été capable de produire des ouvres d'art dignes de ce nom.

Autour de Paris les grandes cathédrales composent en l'honneur de Notre-Dame, la Vierge Marie, mère de Jésus-Christ, une magnifique «couronne mariale». La plus pure est celle de Chartres, dont le gros-ouvre a été construit en 30 ans (1194-1225), célèbre par son Portail Royal et ses vitraux. Les deux tours de la cathédrale de Chartres, dont la flèche la plus ancienne (à l'esT) atteint 105 mètres, se signalent de très loin dans la plaine de la Beauce.



Parmi les cathédrales de France, la plus riche est celle de Reims (celle où étaient sacrés les rois de France en souvenir de CloviS), la plus vaste est celle d'Amiens, la plus haute celle de Strasbourg.



CONSTRUCTION DE LA CATHÉDRALE DE CHARTRES

«Cette même année (1145), les hommes commencèrent à tirer à bras jusqu'à Chartres des chars chargés de pierre et de bois, de vivres et d'autres choses, pour le chantier de l'église dont on construisait les tours. Qui n'a pas vu ces choses, n'en verra jamais de semblables. Non seulement là, mais aussi dans presque toute la France, la Normandie et beaucoup d'autres lieux. Vous auriez vu des femmes et des hommes tirer, les genoux dans les marais profonds, être fouettés, et là des miracles répétés se produire, des chants et des cris de joie montant vers Dieu.»

D'après R. de Torigny, Chronique, cité dans J. Calmette, Textes et documents d'histoire, P.U.F.



L'ÎLE-DE-FRANCE

TEXTE DU MANUEL OFFICIEL

L'Île-de-France est une ancienne province française, l'ancienne "Francia", qui finit par donner son nom au pays tout entier, - qui avait Paris pour capitale. Elle est entourée par la Seine, l'Oise et la Marne. Le dialecte francien, parlé dans l'ancienne Ile-de-France, est devenu la base de la langue nationale française et c'est bien autour de cette province que s'est constituée l'unité du pays.

On compare souvent les châteaux et les parcs de l'Île-de-France à une couronne entourant Paris. Tous les âges, toutes les générations y ont apporté leur pierre. C'est ici qu'on a vu naître les manufactures royales, les tapisseries des Gobelins, les porcelaines de Sèvres, renommées dans le monde entier. L'Île-de-France a vu naître tous les styles: roman, gothique, Renaissance.

A vingt-trois kilomètres de Paris se trouve le palais de Versailles, chef-d'ouvre de l'art classique. C'est à Versailles, dans la Galerie des Glaces, qu'a été signé, en 1919, le célèbre traité de paix et que les présidents de la République française y étaient solennellement élus.

Dans tout ce pays de très ancienne civilisation, les forêts sont devenues des parcs de promenade. Bon nombre de peintres ont augmenté par leurs chefs-d'ouvre la gloire de ces sites: Millet, Corot, Grigorescu, à Barbizon, inspirés par la forêt picturale; Daubigny, Renoir, Monet, Sisley, à Auvers-sur-Oise, séduits par l'eau changeante, la lumière vaporeuse et la couleur de l'ombre.

Parmi les anciennes provinces de l'Île-de-France, la Beauce, plaine du Bassin parisien, appelée le grenier de la France, est, de nos jours, le domaine de la grande culture mécanisée. La Brie est favorable aux cultures céréalières et betteravières et aux prairies (l'élevage boviN). Le Valois a une double vocation, agricole et industrielle.

Aujourd'hui, l'Île-de-France, noyau du Bassin parisien, correspond aux départements proches de la région parisienne.

Paris, avec ses banlieues, constitue la première région économique française, concentrant près du tiers de l'économie nationale. Toutes les branches de l'industrie y sont représentées: la métallurgie de transformation, les constructions aéronautiques, les constructions automobiles (les usines Renault, Citroën, Simca, PeugeoT), la mécanique de précision, les industries chimiques, les industries de luxe.

L'agglomération parisienne compte actuellement près de 10 millions d'habitants.



ABRÉGÉ DU TEXTE DU MANUEL OFFICIEL

L'Île-de-France est une ancienne province française, l'ancienne "Francia", qui finit par donner son nom au pays tout entier. Elle est entourée par la Seine, l'Oise et la Marne. Le dialecte francien, parlé dans l'ancienne Ile-de-France, est devenu la base de la langue nationale française. L'unité du pays s'est constituée autour de cette province / région.

On compare les châteaux et les parcs de l'Île-de-France à une couronne entourant Paris. Tous les âges, toutes les générations y ont apporté leur pierre. L'Île-de-France a vu naître les manufactures royales, les tapisseries des Gobelins, les porcelaines de Sèvres, et tous les styles: roman, gothique, Renaissance [, classique].

À vingt-trois kilomètres de Paris se trouve le palais de Versailles, chef-d'ouvre de l'art classique. Le célèbre traité de paix de 1919 y a été signé. Les présidents de la République française y étaient solennellement élus.

Dans tout ce pays [de très ancienne civilisation], les forêts sont devenues des parcs de promenade. Bon nombre de peintres [inspirés par la forêt picturale ou séduits par l'eau changeante, la lumière vaporeuse et la couleur de l'ombre] ont augmenté par leurs chefs-d'ouvre la gloire de ces sites.

Parmi les régions de l'Île-de-France on peut mentionner la Beauce, grenier de la France, la Brie, favorable aux cultures betteravières et céréalières, le Valois [qui a une double vocation, agricole et industrielle].

Paris avec ses banlieues constitue la première région économique française. Toutes les branches de l'industrie y sont représentées: métallurgie de transformation, construction aéronautiques, constructions automobiles, mécanique de précision, industries chimiques, industries de luxe.

L'agglomération parisienne compte près de 10 millions d'habitants.








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Essais littéraire
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



mobile-img