wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Auguste Barbier



Il pianto, cimarosa - Poéme


Poéme / Poémes d'Auguste Barbier





Chantre mélodieux né sous le plus beau ciel,

Au nom doux et fleuri comme une lyre antique,

Léger napolitain, dont la folle musique

A frotté, tout enfant, les deux lèvres de miel,

Ô bon Cimarosa! Nul poëte immortel,

Nul peintre, comme toi, dans sa verve comique,

N' égaya des humains la face léthargique

D' un rayon de gaîté plus franc et naturel.

Et pourtant tu gardas à travers ton délire,

Sous les grelots du fou, sous le masque du rire,

Un coeur toujours sensible et plein de dignité;

Oui, ton âme fut belle, ainsi que ton génie;

Elle ne faillit point devant la tyrannie,

Et chanta dans les fers l' hymne de liberté.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Auguste Barbier
(1805 - 1882)
 
  Auguste Barbier - Portrait  
 
Portrait de Auguste Barbier


mobile-img