wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Antoine Favre



Qu'est-ce qui maintient plus vostre circonférence - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Antoine Favre





Qu'est-ce qui maintient plus vostre circonférence,

O cieux respondez-moy, qu'est-ce qui vous maintient ?
Si ce bras tout puissant, qui vos sphères retient,
Cloué par les bourreaux n'a plus point de puissance ?



Pieds qui pristes jadis de la terre naissance,

Pour porter jusqu'à nous ce grand
Verbe, qui vient
Du ciel plus eslevé, qu'est-ce qui vous soustient
Si la divinité soustrait son assistance ?



Et vous doigts, qui pour moy creastes de néant
Tout ce, que l'univers peut avoir d'apparent,
Souffrez vous ces bourreaux sans les broyer en poudre ?



Mais si vous endurez tant d'outrages des
Juifs,

Quand fustes vous jamais plus forts, et moins oisifs,
Que quand vous foudroiez de
Dieu mesme le foudre.






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Antoine Favre
(1557 - 1624)
 
  Antoine Favre - Portrait  
 
Portrait de Antoine Favre


mobile-img