Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Anne Perrier



Biographie, ouvres de Anne Perrier


Poésie / Poémes d'Anne Perrier





Naissance: 16 juin 1922 Lausanne
Décès: ...

Anne Perrier, est une écrivain et poète vaudoise.

Après avoir obtenu un baccalauréat classique, elle entreprend des études de lettres à l'issue desquelles Anne Perrier obtient en 1947 le Prix Folloppe, puis elle se marie la même année avec Jean Hutter. Est l'une des voix majeures de la poésie suisse romande contemporaine. Elle a notamment publié Selon la nuit (1952), Pour un vitrail (1955), Le livre d'Ophélie (1979). Un volume de son Œuvre poétique 1952-1994 a paru en 1996 aux éditions L'Escampette.

C’est dans cette dernière qu’elle choisit de développer son sens de la construction polyphonique. Son œuvre a été saluée par la critique
comme l'une des plus importantes de la poésie d'expression française
et couronnée par de nombreux prix.
Elle est l'épouse de Jean Hutter qui fut pendant vingt-cinq ans directeur des éditions Payot-Lausanne où il créa la collection poétique qui accueillit des poètes tels que Philippe Jaccottet, Maurice Chappaz, Corinna Bille, Gustave Roud. Anne Perrier figure notamment dans 20 poètes pour l'an 2000, publié par Folio Junior (Gallimard).

Passionnée de musique, elle hésite un temps entre la vocation de compositeur et celle de poète. Elle est l'auteur de plusieurs recueil de poèmes: Selon la nuit (1952), Pour un vitrail (1955), Le voyage (1958), Le petit pré (1960), Le temps est mort (1967), Le livre d'Ophélie et La voie nomade (1986). Sa poésie est réunie à deux reprises aux Editions de l'Age d'Homme, en 1982 Poésie 1960-1979 et, en 1988, dans la Collection Poche suisse, n° 71, Poésie 1960-1986. En 1975, Anne Perrier écrit un conte intitulé Conte d'été.

Le poème se fait toujours à l’intérieur, et même si je retravaille, cela se fait “dans ma tête”. Il y a des poèmes que j’ai beaucoup travaillés, mais toujours à l’intérieur. C’est ainsi que je les entends et que je les vois en même temps. Cela vient peut-être en partie du fait que j’ai commencé à écrire assez tôt, chez mes parents, et comme on ne me prenait pas très au sérieux, je me cachais, je ne voulais pas qu’on me voie écrire et j’intériorisais alors mes poèmes.

Bibliographie

Selon la Nuit, poème, Ed. Les Amis du Livre, 1952


Pour un Vitrail, poème, Ed. Pierre Seghers, 1955

Le Voyage, poème, Ed. La Baconnière, 1958

Le petit Pré, poème, Ed. Payot, 1960

Le Temps est mort, poème, Ed. Payot, 1967

Lettres perdues, poème, Ed. Payot, 1971

Feu les Oiseaux, poème, Ed. Payot, 1975

Le Conte d'été, théâtre, création 1975

Le livre d'Ophélie : poèmes, Payot, 1979

Les Noms de l'Arbre, poème, Ed. Empreintes, 1989

Poésie 1960-1979, avec une préf. de Philippe Jaccottet, L'Age d'homme, 1982

Poésie (1960-1986), Ed. L'Age d'Homme, 1988 et 1993

Le livre d’Ophélie. Poésie 1960-1986, Lausanne, Poche/Suisse, 1988.

Le joueur de flûte, Editions Empreintes, 1994.

Oeuvre poétique 1952-1994, éditions de l'Escampette à Bordeaux, 1996.

Champ libre, Editions Raymond Meyer, Pully, 1998.

L'unique jardin, Bernard Blatter éditeur, Montreux, 1999.

La voie nomade, (La Dogana, 1986) Editions Zoé, 2000
Traduction italienne : La via nomade, traduzione e postfazione di Monica Pavani, Ferrara, Luciana Tufani Editrice, 2005, pp. 115

La voie nomade & autres poèmes : œuvre complète 1952-2007, préf. de Gérard Bocholier, L'Escampette Editions, 2008







 



Anne Perrier
(1922 - ?)
 
  Anne Perrier - Portrait  
 
Portrait de Anne Perrier