Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

André Mage de Fiefmelin

L'homme naturel. 2e essay du spirituel - Sonnet


Sonnet / Poémes d'André Mage de Fiefmelin





Il n'y a mer sans tourmente,

Ni de guerre sans danger,

Ni cours de pied si léger

Qui ne travaille en la sente.



Nulle vie n'est exempte

Non plus de peine et douleur,

Il n'y a estât sans peur,

Et que le soing ne tourmente.



Le cœur souffre passion

Et le corps affliction,

Dont l'homme a de quoy se plaindre



Il ne peut fuyr un mal,

Que l'autre luy vienne à craindre,

Tant l'ennuy luy est fatal !








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



André Mage de Fiefmelin
(1560 - 1603)
Portrait de André Mage de Fiefmelin