wikipoemes
paul-verlaine

Paul Verlaine

alain-bosquet

Alain Bosquet

jules-laforgue

Jules Laforgue

jacques-prevert

Jacques Prévert

pierre-reverdy

Pierre Reverdy

max-jacob

Max Jacob

clement-marot

Clément Marot

aime-cesaire

Aimé Césaire

henri-michaux

Henri Michaux

victor-hugo

Victor Hugo

robert-desnos

Robert Desnos

blaise-cendrars

Blaise Cendrars

rene-char

René Char

charles-baudelaire

Charles Baudelaire

georges-mogin

Georges Mogin

andree-chedid

Andrée Chedid

guillaume-apollinaire

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

arthur-rimbaud

Arthur Rimbaud

francis-jammes

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
auteurs essais
 

Alain Bosquet



De mon temps - Poéme


Poéme / Poémes d'Alain Bosquet





On disait de mon temps qu'il faut être la rose

pour combattre le temps.
On disait de mon temps que le plus important, c'était la rose.

On disait de mon temps qu'il faut être une chose

pour vivre plus longtemps.
On disait de mon temps que l'homme, cet étang, se décompose.

On disait de mon temps qu'il vaut mieux être chaise

ou marteau sous le lit.
On disait de mon temps que vivre nous salit, grave malaise !

On disait de mon temps qu'il faut être sceptique

au moindre carrefour.
On disait de mon temps qu'on renforce l'amour par des musiques.

On disait de mon temps qu'il faut avoir des pierres

à la place du cour.
On disait de mon temps que si l'âme se meurt, elle en est fière.



On disait de mon temps : «
Ne donnez pas d'espace

à votre vérité. »
On disait de mon temps : «
L'hiver vient en été, oiseau rapace. »

On disait de mon temps : «
Tout est perdu d'avance

à cause des complots. »
On disait de mon temps que les bourgeons sont clos pour leur défense.

On disait de mon temps : «
De tous les temps le pire

viendra l'après-midi. »
On disait de mon temps qu'il faut être maudit, hommes de cire !

On disait de mon temps que l'azur était louche

comme un mur en carton.
On disait de mon temps, mais que ne disait-on, bave à la bouche !

Enfants, je vous l'avoue, mon temps était futile,

et je vais au tombeau.
Enfants, je vous l'avoue, mon temps n'était pas beau.
Prenez mes îles,

prenez mes vers, prenez mes mots - rien ne

[m'accable ! - et faites-en un temps meilleur, je ne sais pas comment.
Il suffit d'une fleur et d'une fable.

Prenez mes cris, prenez mes pleurs, prenez mes hontes

et faites-en un temps d'amour, je ne sais pas pourquoi : tout miracle raconte qu'il est trop court !






Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Alain Bosquet
(1919 - 1998)
 
  Alain Bosquet - Portrait  
 
Portrait de Alain Bosquet


La chronologie

1919 March 28th: the birth in Odessa, Russia of Anatole BISK (occasionally BISQUE), son of Alexandre and Berthe Turiansky. His paternal ancestors, originally from Alsace and Belgium, established themselves in the Ukraine in the middle of the nineteenth century to work in railroad construction there. His father was a manufacturer, but also a poet. It was he who first translated Rainer Maria Rilke i

Ouvres d'alain bosquet

Poésie

AperÇu biographique


mobile-img