Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Yves Untel PASTEL

Haïti, le marbre de la mémoire. - Poéme Divers



Poémes Divers de Yves Untel PASTEL




Haïti ô, berceau des tragédies

Et moi, point d’interrogation dressée

Sur le morne boisée Du lieu-dit Rollin

Je scrute par delà l’océan l’échappé es vents

Et j’accueille sans voix la rumeur océanienne :

On dit que là-bas, derrière la mer,

Haïti subit le grand supplice

Les vagues amères annoncent un immense deuil,

Une hécatombe absurdement aveugle

Des colonnes d’orage vocifèrent un glas roulant



Qui peut comprendre les coups de sang du destin, qui ?



Haïti déesse couché, au rein brisé, concassé à récidive

Haïti Dahomey fier se remettant à l’épreuve des scories

Haïti émiettée rassemblant ses os dans le cercle mystique

Haïti la malheureuse merveilleuse accumulant les bravoures

Dont l’incommensurable génie est de savoir mille fois se relever



Je suis un questionnement à la profondeur abyssale !

comprendrai-je jamais cette sentence du destin ?



Haïti debout, Haïti couchée

Haïti dressée ainsi qu’un épi de mil

Haïti roseau mille fois rompu

Et ce pourquoi d’une vengeance inassouvie du sort !



A chaque instant de répit arraché farouchement à la routine

Tout mon être poussé dans ses retranchements s’interroge :

Qui peut freiner cet infernal manège de l’existence ?



Courbé sur la terre à bécher le champ de mes rêves inachevés

Mon esprit tourmenté ne peut mettre un terme à ses angoisses !

Quelle est cette fièvre étrange qui me saisit fermement aux tripes ?



Je suis l’homme, ton fils, ô ma mère écartelée, Haïti,

Les tremblements de terres ont beau engloutir ma chair

encore et encore j’apprête la terre blessée et sème la vie

Pourquoi cette obsession
à marquer mon passage

Laisser trace, signer mon temps, déployer cette prodigieuse énergie

Livrer ma semence à la création, concevoir un fruit à mon effigie ?



Pourquoi cette prétention névrotique à m’inscrire dans l’éternité ?

A la chute du rideau, survivre à tout prix à la menace de l’oublie !

Ma mémoire anxieuse déteste le sable et préfère le marbre !



Toute semence porte en elle un incessant appel à la postérité

La création prolifique recrée l’éphémère à l’infini, perdure alors

L’homme assurément n’appartient pas au temps mais à l’éternité !



Les nations puissantes contre nous se sont liguées

Et nous payons une dette d’insoumission insolvable

La nature elle-même contre nous lève le glaive !



Qu’importe, mémoire ancestrale, statut de marbre inachevée

Je guiderai mes ciseaux dans tes rainures hésitantes

Je tracerai une à une tes formes harmonieuses



Sur les travées de l’éveil je veux voir dressés l’élan triomphal

Des héros oubliés drapés du rouge panache de l’honneur !

Que m’importe la glorification et les falsifications mensongères ?



Ce qui m’importe, c’est le récit de vie de chair et de sang

Des combattants authentiques cernés de la bravoure de ceux

Qui malgré le péril n’ont pas trahit le combat pour la liberté !



Haïti, mille fois pliée, l’échine délabrée, mais l’âme grandiose

Je ne vis que pour nourrir le flambeau rouge de ta rébellion

Tu n’es que la blessure qui rappelle la bravoure, et moi ton guérisseur



Haïti habillée de ruine et couverte de plaies incandescentes

Haïti douleur dressée, tu restes ce phare qui veille en mon âme

Me rappelant les souvenirs d’une guerre de libération inachevée



Haïti mes respect !









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Yves Untel PASTEL

Liste des auteurs
poètes classiques
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
Z        



Liste des poètes moderne