Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Voronca, mon frère - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Voronca, mon frère, tu es parti trop vite

Et tu as oublié de me dire au revoir

Tu es parti gardant ton secret, ta découverte

La formule de l'Absolu, le baiser de
Braila et
Paris

Les cerisiers en fleurs, les chants du
Vendredi

Les aleph, beth et ghimel de l'éternel paradis

De l'enfance du ghetto



Voronca, mon frère tu es parti trop tôt

Et je n'ai point connu ton visage d'alchimiste

Ta tête tourmentée, tes pensées intimistes

La démarche de ta révolution pacifiste

Ta soif de justice



Voronca, mon frère, dans tes éprouvettes
Tu as mêlé le feu sacré aux symphonies des fleurs
Et tu as dicté aux minerais des paroles en or
Où toute ta vie a été fondue dans la chaleur
D'un amour ombrageux



Voronca, mon frère, ta tête immortalisée dans les nuages
Par
Marc
Chagall, ton corps d'acier, de
Tour
Eiffel,
Si tu savais combien j'aurais voulu te parler
De la source, des chants yiddish, des élans refoulés,
Des angoisses d'un monde depuis longtemps oublié
En
Occident.



Voronca, mon frère, tu es parti trop vite

Et tu as oublié de me dire au revoir

Tu es parti gardant ton secret, ta découverte

La formule de l'Absolu, le baiser de
Braïla et
Paris

Les cerisiers en fleurs, les chants du
Vendredi

Les aleph, beth et ghimel de l'éternel paradis

De l'enfance du ghetto.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco