Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Mémoire fidélité - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Dans ce printemps tardif

Paris matinal est vêtu d'un vent tranchant

Avec les mêmes femmes pressées

Les mêmes cafés aux sons des machines à sous

Le même souffle souterrain du métro



Non, je n'ai pas oublié

Dans le cœur de cette
Europe brumeuse

Je garde en moi les cierges bénis

Les rivages de
Bahlui

Les arbres aux racines aériennes



Le croisement de routes

Est désormais derrière moi

Entre les peintures d'hier et les musiques d'aujourd'hui

En signe de communion, comme autrefois



Un bouquet de perce-neige pour toi

De toutes parts les bruits montent

Le coureur solitaire cherche le second souffle

Entre deux mondes ses pieds de
Tour
Eiffel



S'envoleront encore une fois

Jusqu'à la fondation du temps désenclavé

Non, nous n'oublierons jamais
Les ghettos, les camps, les barbelés
Les steppes enneigées, les corps calcinés
Toutes les bourgades déportées
Mémoire fidélité










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco