Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Mémoire du peuple élu - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Mon
Dieu, ton peuple élu crie

Les mères pieuses ne peuvent plus allumer les cierges

Le
Vendredi soir



Mon
Dieu, les pères ne prient plus

Les synagogues sont détruites

Des psaumes ne s'élèvent plus vers toi



Mon
Dieu, les enfants n'étudient plus
Ils ont été chassés des écoles
Et ils ne savent plus jouer



Mon
Dieu, les mères, les pères, les enfants
Ont été anéantis

Ce qui reste de tant d'espérances
C'est le souvenir de leurs chants



Mon
Dieu, le sang de ton peuple

A été profané

Six grands cierges sont toujours allumés

A la mémoire d'un tiers

De ton peuple



Mon
Dieu, pourtant

Je retourne vers toi

Et j'élève des psaumes nouveaux

Dans la diaspora, en
Israël

Le peuple de la foi

Renaît.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco