Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Memoire du mois de juin - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Juin brûlait, l'été souriait aux jardins

Lorsqu'eut lieu le pogrom de
Jassy

La ville fut traversée de coups de feu

Les assassins accomplirent leur sinistre besogne



Dans les rues, les maisons, les caves et les cours

Des rescapés furent amenés en convoi
Dans la cour de la préfecture de police
Des milliers de personnes terrorisées
Y furent entassées ce
Dimanche-là
Jusque dans l'après-midi



C'est alors qu'eut lieu l'effroyable tuerie

On tira dans cette masse humaine

Avec des revolvers, des carabines, des mitrailleuses

A partir du toit et des maisons voisines

La cour ruisselait du sang des martyrs



Dans la chaleur torride de l'été
Des survivants et de nouvelles victimes hébétées
Après avoir été sauvagement torturées
Furent entassées dans des wagons scellés
Vite devenus des lieux de morts ambulants



Dans deux trains plombés et surchargés
Partis, l'un vers
Podu
Iloaei, l'autre vers
Calarasi
La plupart des suppliciés connurent une fin atroce
Morts de soif et par asphyxie



Tel fut l'épilogue du premier pogrom gigantesque
De la seconde guerre mondiale
Dans la ville aux tilleuls de l'enfance du poète
Berceau du théâtre yiddish et des légendes hassidiques

À
Jassy, dans la ville du massacre
Brille la mémoire du mois de juin










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco