Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Mémoire de solstice moldave - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Accroché à l'air, pendu au ciel aixois

Je caresse le souvenir du solstice moldave

Je suis enceint de ta mort



La shoah a engendré une inquiétude sauvage
Et dans les synagogues du
Vendredi soir
Le
Cantique des
Cantiques ma fiancée,
La négritude, ma beauté slave,
Vêtue de prières anciennes
Née de l'eau du crépuscule
Frêle bergère de la terre de
Sion
Sanglot d'une longue étreinte
Tu m'amènes vers quels rivages ?



Le
Bahlui, le
Dniestre et le
Boug
Ont-ils gardé la mémoire de mes frères ?
Transnistrie, mon amour
La fosse est près des cerisiers en fleur

Cri de la chair



Rosée des lilas de
Harlau

Prends-moi de force

Brise ma transparence et mon écorce

Apaise aussitôt ma soif

Les sillons des bœufs apeurés dans la terre

L'eau-de-vie des pins

Fouette-moi encore, le feu est proche

Pourquoi chercher des diamants ?



Ville jaune de rancune

J'aime ton silence d'été

Le voyage est fini un instant

Je te serre encore une fois

Le son de la corne du bélier nous accompagne

Les lettres hébraïques reviennent

Accroché à l'air, pendu au ciel aixois

Je caresse le souvenir du solstice moldave

Je suis enceint de ta mort










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco