Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Mémoire d'avril - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Un printemps de braise
Dans le silence de l'aurore
Un éclat arrête le long sommeil
C'est le début de la révolte



Une poignée d'adolescents
Déchire les vieux sanglots
Ote le voile de solitude
Dissipe absence des armes



Toute contemplation est finie
Dans l'azur aveugle de l'errance
L'orage de la jeunesse
Venge la multitude d'ombres



Pâque, fête de la liberté
Le chant de la chèvre célébré
Le soleil d'avril éclaire l'audace
Des vigiles foudroyés



C'est le murmure annonciateur
L'éclair, l'exultation des humiliés
Le cri d'une enfance inachevée
L'immobile désarroi des endeuillés
C'est la saison où l'on donne la parole
Aux affamés et aux assoiffés jusqu'à la folie
Aux fusillés, aux égorgés, aux transpercés
Aux pendus, aux noyés, aux brûlés vifs
Aux asphyxiés



C'est la révolte du ghetto de
Varsovie
Mémoire du mois d'avril










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco