Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Ma mémoire - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





C'est là haut dans les montagnes

Où souffle l'esprit de
Dieu

Où l'été embrasse les désirs refoulés

Où l'hiver étreint dans le froid le silence

Que je t'ai rencontrée



Tu étais ma déchirure, mon angoisse

Tu me serrais contre toi, proche et lointaine

Tu me fouettais le visage, mémoire nue

Tu me rappelais les mélodies yiddish d'autrefois

Ton cri d'innocence me lacérait



Sur les sentiers perdus des campagnes

Tu me suivais, ombre gigantesque

Tu t'infiltrais dans mon intimité

Tu murmurais pour qui avait sonné le glas

Il y a seulement un quart de siècle



C'est au loin, sur la face des eaux
Où souffle l'esprit de
Dieu
Où la solitude règne avant l'orage
Où les abîmes nous réclament
Que je t'ai embrassée

Et ton baiser de feu, insatiable



A brûlé mon destin à jamais

Je ne peux plus goûter l'odeur des roses

Je ne sais plus trouver la quiétude

Quelque chose d'essentiel en moi s'est brisé



De ma tête s'insurgent des flèches de lumières

Je reste prisonnier d'une irréalité immédiate

Et pour me délivrer, seul dans la nuit

Je hurlerai le sang profané

D'un tiers de mon peuple assassiné !












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco