Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Janco

Le monologue de claude aveline - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Janco





Poète du portrait de l'oiseau qui n'existe pas

Des chants funèbres pour un guerrier

Tu n'as pas pu rester muet

Devant le destin d'un
Juif arrêté sur un trottoir de
Lyon

«
Pour être expédié en gare d'Auschwitz terminus »



Au delà de l'amitié pour ton camarade
Jacques
Déporté uniquement parce qu'il fut
Juif
Dans l'univers de nuit et de brouillard
Tu as voulu comprendre « ce temps-là » «
Où même les nuages étaient nazis »



Tu as constaté que les morts sont enfermés

Sous des dalles lourdes dans des cimetières aux grands murs

Tandis que
Jacques et ses frères ont disparu totalement



Tu t'es posé alors cette question lancinante

«
Qu'est-ce qu'un nuage de fumée d'os et de peau qui

[brûlent? »
Méditant sur l'histoire de ce peuple
Qui fut chassé de sa terre depuis vingt-cinq siècles
Et qui en récompense reçut « l'invention de la concentration »
Tu as dénoncé les promoteurs de la pensée unique
Les apôtres du racisme et des camps d'extermination



Tu as tout fait pour chercher l'ami de ta jeunesse
Et te rendant compte que le néant ne peut être trouvé
Tu t'es assis au
Jardin du
Luxembourg où tu as écrit
Ce poème unique de révolte, d'amour et de mort
Monologue pour un disparu












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Janco
(? - ?)
 
  Tristan Janco - Portrait  
 
Portrait de Tristan Janco