Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Corbière

Saint tupetu de tu-pe-tu - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Corbière





C'est au pays de
Léon. —
Est une petite chapelle à saint
Tupetu. (En breton :
D'un côté ou de l'autre.)

Une fois l'an, les croyants — fatalistes chrétiens — s'y rendent en pèlerinage, afin d'obtenir, par l'entremise du
Saint, le dénoûment fatal de toute affaire nouée : la délivrance d'un malade tenace ou d'une vache pleine; ou, tout au moins, quelque signe de l'avenir : tel que c'est écrit là-haut. —
Puisque cela doit être, autant que cela soil de suite... d'un côté ou de l'autre. —
Tu-pe-tu.

L'oracle fonctionne pendant la grand'messe : l'officiant fait faire, pour chacun, un tour à la
Houlette-de-chance, grand cercle en bois fixé à la voûte et manœuvré par une longue corde que
Tupetu tient lui-même dans sa main de granit.
La roue, garnie de clochettes, tourne en carillonnant; son point d'arrêt présage l'arrêt du destin : —
D'un côté ou de l'autre.

Et chacun s'en va comme il est venu, quitte à revenir l'an prochain...
Tu-pe-tu finit fatalement par avoir son effet.

Il est, dans la vieille
Armorique,
Un saint — des saints le plus pointu —
Pointu comme un clocher gothique
Et comme son nom : tupetu.



Son petit clocheton de pierre
Semble prêt à changer de bout...
Il lui faut, pour tenir debout,
Beaucoup de foi... beaucoup de lierre...

Et, dans sa chapelle ouverte, entre


Tête ou pieds — tout franc
Breton
Pour lui tâter l'œuf dans le ventre,
L'œuf du destin :
C'est oui? — c'est non?


Plus fort que sainte
Cunégonde
Ou
Cucugnan de
Quilbignon...
Petit prophète au pauvre monde,
Saint de la veine ou du guignon,

Il tient sa
Roulelte-de-chance
Qu'il vous fait aller pour cinq sous; Ça dit bien, mieux qu'une balance,
Si l'on est dessus ou dessous.

C'est la roulette sans pareille,
Et les grelots qui sont parmi
Vont, là-haut, chatouiller l'oreille
Du coquin de
Sort endormi.

Sonnette de la
Providence,
Et serinette du
Destin;
Carillon faux, mais argentin;
Grelottière de l'Espérance...

Tu-pe-tu —
D'un bord ou de l'autre!
Tu-pe-tu —
Banco —
Quitte-ou-tout!
Juge-de-paix sans patenôtre... tupetu, saint valet d'atout!

Tu-pe-tu —
Pas de milieu!...
Tupetu, sorcier à musique,

Croupier tlu tourniquet mystique
Pour ies maearons du
Bon-Dieu!...

Médecin héroïque, il pousse
Le mourant à sauter le pas :
Soit dans la vie à la rescousse-Soit, à pieds joints, en plein trépas :


Tu-pe-tu! cheval couronné!


Tu-pe-tu ! qu'on saute ou qu'on butte !


Tu-pe-tul vieillard obstiné!...
Au bout du fossé la culbute!

Tupetu, saint tout juste honnête,
Petit
Janus chair et poisson !
Saint confesseur à double tête,
Saint confesseur à double fond!...


Pile-ou-face de la vertu,
Ambigu patron des pucelles

Qui viennent t'offrir des chandelles...
Jésuite! tu dis : —
Tu-pe-tu!...










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Corbière
(1845 - 1875)
 
  Tristan Corbière - Portrait  
 
Portrait de Tristan Corbière


Biographie / Œuvres

1845.