Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Corbière

Pierrot pendu - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Corbière





La femme est une pilule
Que tu ne sais plus dorer
Ta lyre, outil ridicule



C'est fini la comédie, À la
Morgue les
Amours !
Arrêtons sur la my-die
La patraque de nos jours



À la maîtresse chérie

De ton chanvre laisse un bout,

Elle fut la galerie

Qui l'admira malgré tout.



Va, ça lui portera veine —
Ce dernier nœud de licol
Pour toucher dans la quinzaine
Un vrai monsieur en faux-col.



Qu'elle corne, la corneuse :
C'est aussi pur mais le soir
Qu'elle râle, la râleuse
Et qu'elle trotte au trottoir.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Corbière
(1845 - 1875)
 
  Tristan Corbière - Portrait  
 
Portrait de Tristan Corbière


Biographie / Œuvres

1845.