Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Corbière

Duel aux camélias - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Corbière





J'ai vu le soleil dur contre les touffes
Ferrailler. —
J'ai vu deux fers soleiller,
Deux fers qui faisaient des parades bouffes;
Des merles en noir regardaient briller.

Un monsieur en ligne arrangeait sa manche;
Blanc, il me semblait un gros camélia;
Une autre fleur rose était sur la branche,
Rose comme...
Et puis un fleuret plia.


Je vois rouge...
Ah oui! c'est juste : on s'égorge — ...
Un camélia blanc — là — comme
Sa gorge-Un camélia jaune, — ici — tout mâché...

Amour mort, tombé de ma boutonnière.

— À moi, plaie ouverte et fleur printanière!
Camélia vivant, de sang panaché !











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Corbière
(1845 - 1875)
 
  Tristan Corbière - Portrait  
 
Portrait de Tristan Corbière


Biographie / Œuvres

1845.