Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Corbière

Chanson en si - Poéme


Poéme / Poémes d'Tristan Corbière





Si j'étais noble
Faucon,
Tournoîrais sut ton balcon...


Taureau : foncerais ta porte...


Vampire : te boirais morte...

Te boirais !


Geôlier : lèverais l'écrou...


Rat : ferais un petit trou...
Si j'étais brise alizée,



Te mouillerais de rosée,..
Roserais!



Si j'étais gros
Confesseur,
Te fouaillerai», ô
Ma
Sœur!
Pour seconde pénitence,
Te dirais ce que je pente...
Te dirais...



Si j'étais un maigre
Apôtre,
Dirais : <
Donnez-vous l'un l'autre,
Pour votre faim apaiser :
Le pain-d'amour :
Un baiser. »
Si j'étais!...



Si j'étais
Frère-quêteur,
Quêterais ton petit cœur
Pour
Dieu le
Fils et le
Père,
L'Église leur
Sainte
Mère...
Quêterais !



Si j'étais
Madone riche,
Jetterais bien, de ma niche,
Un regard, un sou béni
Pour le cantique fini...
Jetterais!



Si j'étais un vieux bedeau,
Mettrais un cierge au rideau...
D'un goupillon d'eau bénite,
L'éteindrais, la vespre dite,
L'éteindrais!



Si j'étais roide pendu,
Au ciel serais tout rendu :
Grimperais après ma corde,
Ancre de miséricorde,
Grimperais!



Si j'étais femme...
Eh, la
Belle,
Te ferais ma
Colombelle... À la porte les galants
Pourraient

se percer des flanc»..
Te ferais...



Enfant, si j'étais la duègne
Rossinante qui te peigne,
Senora, si j'étais
Toi...
J'ouvrirais au pauvre
Moi, —
Ouvrirais! —











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Corbière
(1845 - 1875)
 
  Tristan Corbière - Portrait  
 
Portrait de Tristan Corbière


Biographie / Œuvres

1845.