Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Tristan Corbière

Avec la manière de s'en servir - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Tristan Corbière





Vers filés à la main et d'un pied uniforme,
Emboîtant bien le pas, par quatre en peloton;
Qu'en marquant la césure, un des quatre s'endorme... Ça peut dormir debout comme soldats de plomb.



Sur le railway du
Pinde est la ligne, la forme ;

Aux fils du télégraphe : — on en suit quatre, en long;

À chaque pieu, la rime — exemple : chloroforme.




Chaque vers est un fil, et la rime un jalon.


Télégramme sacre — 20 mots. —
Vite à mon aide... (Sonnet — c'est un sonnet —) ô
Muse d'Archimède!


La preuve d'un sonnet est par l'addition :




Je pose 4 et 4 = 8 !
Alors je procède,

En posant 3 et 3 ! —
Tenons
Pégase raide :

« ô lyre! 0 délire! 0... » —
Sonnet —
Attention!

Pic de la
Maladetta. —
Août.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Tristan Corbière
(1845 - 1875)
 
  Tristan Corbière - Portrait  
 
Portrait de Tristan Corbière


Biographie / Œuvres

1845.