Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Sully Prudhomme

Mal ensevelie - Poéme


Poéme / Poémes d'Sully Prudhomme





Quand votre bien-aimée est morte,

Les adieux vous sont rendus courts ;

Sa paupière est close, on l'emporte,

Elle a disparu pour toujours.



Mais je la vois, ma bien-aimée,

Qui sourit sans m'appartenir,

Comme une ombre plus animée,

Plus présente qu'un souvenir !



Et je la perds toute ma vie

En d'inépuisables adieux ...

Ô morte mal ensevelie,

Ils ne t'ont pas fermé les yeux !









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Sully Prudhomme
(1839 - 1907)
 
  Sully Prudhomme - Portrait  
 
Portrait de Sully Prudhomme