Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Siméon-Guillaume de La Roque

Pour le jour des cendres - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Siméon-Guillaume de La Roque





Vous allez maintenant à ce temple honorable

Les yeux bas, la voix foible, et le cœur frémissant,
Pour demander pardon vostre erreur confessant,
A celuy qui pour nous eust la mort aggreable,



Mais deux heures après vostre œil impitoyable
Et ce cœur ennemy qui me rend languissant
Plein d'inhumanité la pitié banissant
Retourne à redoubler mon mal insupportable.



J'invoque l'éternel qui sçait mes passions,
Qu'il n'exauce non plus vos méditations
Que vous voulez ma peine et ma douleur entendre :



Car j'iroy reprenant la justice des
Cieux

Apres m'avoir bruslé des raiz de vos beaux yeux
Si vous en étiez quitte en prenant de la
Cendre.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Siméon-Guillaume de La Roque
(1551 - 1611)
Portrait de Siméon-Guillaume de La Roque