Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Siméon-Guillaume de La Roque

Les amours de phyllis - Poéme


Poéme / Poémes d'Siméon-Guillaume de La Roque





Obscur vallon, montagne sourcilleuse
Qui au
Soleil tient opposé le dos,
Nuit solitaire, hôtesse du repos,
Démons voisins de l'onde stygieuse,



Rocher pierreux, et vous caverne hideuse
Où les lions et les ours sont enclos,
Hiboux, corbeaux, augures d'Atropos,
Le seul objet d'une âme malheureuse,



Triste désert du monde abandonné,
Je suis esprit à grand tort condamné
Aux feux, aux cris d'un enfer ordinaire,



Et viens à vous pour lamenter mon sort,
Fléchir le
Ciel, ou, s'il ne peut se faire,
Mouvoir * l'Enfer, les
Parques, et la
Mort.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Siméon-Guillaume de La Roque
(1551 - 1611)
Portrait de Siméon-Guillaume de La Roque