Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Renée Vivien

Sonnet de porcelaine - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Renée Vivien





Le soir, ouvrant au vent ses ailes de phalène,

Évoque un souvenir fragilement rosé,

Le souvenir, touchant comme un
Saxe brisé,

De ta naïveté fraîche de porcelaine.



Notre chambre d'hier, où meurt la marjolaine,

N'aura plus ton regard plein de ciel ardoisé,

Ni ton étonnement puéril et rusé...

Ô frissons de ta nuque où brûlait mon haleine !



Et mon coeur, dont la paix ne craint plus ton retour,

Ne sanglotera plus son misérable amour,

Frêle apparition que le silence éveille !



Loin du sincère avril de venins et de miels,

Tu souris, m'apportant les fleurs de ta corbeille,

Fleurs précieuses des champs artificiels.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Renée Vivien
(1877 - 1909)
 
  Renée Vivien - Portrait  
 
Portrait de Renée Vivien


Biographie / chronologie

11 juin 1877
naissance à Londres de Pauline Tarn, qui choisira plus tard le pseudonyme de Renée Vivien. Son père, rentier, est d’origine anglaise. Sa mère est américaine. Enfance partagée entre Londres et Paris.